Comment la sophrologie accompagne-t-elle la rémission du Burn-out ?

Dernière mise à jour : 17 févr.


Alors que son expression est utilisée à tord et à travers dans le langage courant, le burn-out est un phénomène finalement assez méconnu. Je crois qu'avant d'en faire un je ne savais pas vraiment ce que ça désignait réellement. La haute autorité de santé le définit comme : « un épuisement physique, émotionnel et mental qui résulte d’un investissement prolongé dans des situations de travail exigeantes sur le plan émotionnel » (source site HAS)


Dans le burn-out, toutes les dimensions de la personne sont touchées profondément y compris les valeurs et les représentations. Très souvent, quand une personne va jusqu’au burn-out, c’est qu’elle s’était fixé un idéal à atteindre et qu’elle a totalement ou partiellement nié ce qu’elle ressentait.

Quand cela m’est arrivé, je me suis sentie seule

Je sais à quel point il est difficile et long de se remettre d’un burn-out. Quand cela m’est arrivé, je me suis sentie seule et j’ai fait face à la grande difficulté d’en parler autour de moi. A vrai dire, je n’y comprenais pas grand chose, je faisais juste face au constat que mon corps avait totalement lâché et qu’il n’était plus possible pour moi de continuer de la sorte. Tout cela m’a fait me sentir dans une très grande détresse, et ça a fait éclater tout ce que je tentais de contenir depuis de nombreuses années.


Je suis passé par le déni, la violence, la terreur, la douleur, la détresse, l’incompréhension, les jugements, la honte, la culpabilité… Tous ces sentiments m’ont littéralement fait m’écrouler. J’ai mis énormément de temps à m’en remettre et à comprendre.


La chose qui m’a le plus aidé, c’est de pouvoir pratiqué régulièrement la sophrologie.

La sophrologie n'est ni une méthode miracle, ni une recette magique

Tout le but de la sophrologie est d’accompagner la personne à se dévoiler à elle-même et prendre conscience de ce qu’elle ressent en faisant le lien entre son corps et son esprit. Un peu comme si on allumait la lumière à l’intérieur de soi, avec beaucoup de douceur. En mettant de coté ses pensées et ses représentations mentales, en renforçant ses capacités de concentration, en apprenant à se libérer des tensions, et surtout en apprenant à écouter son propre corps ! Lequel a trop longtemps était mis de coté.


La sophrologie ne prétend pas guérir le burn-out, ni n’importe quelle autre maladie d’ailleurs. Ce n’est ni une méthode miracle, ni une recette magique. C’est un accompagnement humain d’une personne à une autre, dans l’écoute, le soutien et la présence. C’est aussi un entraînement rigoureux qui par la répétition de la pratique crée pour la personne un lien avec elle-même et permet de saisir le sens et la valeur de chaque étape du burn-out.


Si vous souhaitez en savoir plus, n’hésitez pas à m’envoyer un mail ainsi qu'à me rejoindre sur Instagram sur mon compte dédié @monburnout ou sur @perrinedoyonsophrologue