Les douze degrés, qu'est-ce que c'est ?

En temps que Sophrologue Caycédienne, formée par Sofronicia (École de sophrologie caycédienne de Nice, approche phénoménologique) et Sofrocay (Académie internationale de Sophrologie Caycédienne) je m'appuie sur la Méthode Caycedo pour accompagner les personnes qui me consultent en individuel ou en groupe. Il arrive également parfois que je propose la méthode degrés par degrés pour toutes les personnes qui souhaitent un accompagnement sur un temps long. Pour vous donner un ordre d'idée, l'entraînement complet aux douze degrés durera entre 18 mois et 2 ans selon la fréquence possible des séances.


Cette méthode est composée de douze degrés, eux-même répartis en trois cycles.

Dans cet article je vais vous expliquer un peu plus en détails de quoi il s'agit.

Petit nota bene avant de commencer, la Méthode Caycédo® est la partie entraînement de la sophrologie. Elle a été développée par son fondateur le Pr. Alfondo Caycedo médecin psychiatre, pendant des dizaines d'années et est le fruit de son travail auprès de milliers de personnes. Les termes utilisés sont des termes phénoménologique sophrologique. Il se peut que tout ne soit pas compréhensible à la première lecture. C'est normal, seul l'entrainement et la répétition de celui-ci peut amener une compréhension de ces termes. La méthode amène la « vivance* », c'est à dire, la réalité éprouvée dans son propre corps. La sophrologie amène à « vivre » et « ressentir » cette théorie.


Les trois cycles de la méthode :

- Cycle fondamental ou réductif

- Cycle radical

- Cycle existentiel.


Dans le cycle fondamental, le travail est de dévoiler les fondements de la personne que nous sommes, comme son nom l'indique.

Parmi ces fondements, on trouve :

  • 1er degré - le corps :

Comment percevoir, sentir, prendre conscience, vivre la présence de son propre corps ? Avec le regard de la première fois et en mettant de coté tout ses aprioris ou représentations mentales. Découvrir ses limites, son enveloppe charnelle.

  • 2e degré - l'esprit :

Comment développer les capacités de notre esprit, notamment à s'envisager positivement dans le futur ? Alors que le corps est limité, l'esprit lui est illimité.

  • 3e degré - la rencontre du corps et de l'esprit :

Comment peut-on faire le lien entre ces deux dimensions de nous-même ? Découverte également dans ce degré de la dimension du sentiment, et la possibilité de porter un regard sur les évènements de notre passé en en percevant les forces.

  • 4e degré - les valeurs :

Comment dévoiler nos propres valeurs, personnelles, et universelles ? Dans ce degrés nous nous entraînons à dévoiler notre espace interne, sur lequel nous allons nous appuyer pendant tout le cycle suivant.

Le cycle radical, (au sens de racine) :

Dans la partie indicible, sous-jacente, de la personne que nous sommes, se trouve selon Caycédo quatre essences, sans quoi nous ne pourrions pas être un.e être humain.e/. C'est un peu comme si nous allions via l'entraînement, à la racine de nos propres fondations. Toutes celles et ceux qui ont déjà pratiqué un cycle radical pourront vous le dire, cela se passe de mot.

  • 5e degré : la conscience (phronique radicale)**

Vivre la présence de notre propre énergie cellulaire qui structure, qui rassemble et qui donne sens et valeur à notre espace interne.

  • 6e degré : l’âme (phronique radicale)

Découvrir la force qui est à l'origine de l'énergie. Cette force interne est à l'origine de toutes nos capacités.

  • 7e degré : le corps (phronique radical)

Percevoir comment notre propre corps et le résultat de toute l'évolution phylogénétique*** de la matière

  • 8e degré : l'esprit (phronique radical)

Dévoiler la force de notre esprit et comment il est présent depuis la formation de notre première cellule intra-utérine et de la force ontogénétique**** qui nous accompagne.

Le cycle existentiel :

Et enfin, aprés avoir pris tout ce temps pour dévoiler la personne que nous sommes et les racines qui nous permettent de l'être, Caycédo nous propos ensuite de faire phénomène*** avec nos valeurs existentielles. Pendant ce degré, l'entraînement passera beaucoup par des marches à l'extérieur, en essayant de développer un regard interne sur nous même, et un regard externe sur le monde. En comprenant comment nous constituons notre monde.

Parmi ces valeurs, on trouve :

  • 9e degré : la liberté (phronique existentielle)*****

Prendre conscience de la valeur de liberté acquise et de la liberté conquise. Faire la différence entre liberté et libre choix. Comment exercer sa liberté ? Comme la liberté se déploie ?

  • 10e degré : la tridimensionalité (phronique existentielle)

Le regard, le sens et la valeur que nous pouvons accorder aux choses qui nous entourent.

  • 11e degré : la responsabilité (phronique existentielle)

Comment nous pouvons contempler les êtres qui nous entourent en les reconnaissant comme des êtres tridimensionnels (dotés de valeurs passé, présentes et futures).

  • 12e degré : la dignité (phronique existentielle)

Ce qui rassemble l'ensemble de tous les degrés précédent, l'aboutissement de tout notre parcours.



Voilà, j'espère que cet article aura répondu à vos questions concernant les douze degrés. N'hésitez pas à me contacter si vous avez besoin d'informations à ce sujet.


Perrine Doyon

Sophrologue Caycédienne





--------------

* vivance : néologisme inventé par Caycedo désignant la vie en train d'être éprouvée par elle-même

** phronique radical.e : terme désignant la dimension interne profonde et à l'origine. Caycedo rajoute ce nom de famille pour éviter toute connotation des termes.

*** phylogénétique : étude de la naissance et de l'évolution d'une tribu.

**** ontogénétique : ensemble du processus qui mène un organisme de la cellule oeuf à sa forme mature.

***** phronique existentielle : désignant la dimension interne qui se déploie dans le monde externe.